L'étreinte de Plume Rose


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tara l'enfant des étoiles

Aller en bas 
AuteurMessage
Plume Rose

avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 32
Localisation : Genève/suisse
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Tara l'enfant des étoiles   Ven 20 Oct - 18:08

Tara, L’enfant des étoiles

Préface

La neige tombe sur mon visage, mais je ne ressens pas le froid, la seule chose que j’arrive à ressentir est la chaleur de mon cœur, qui c’est ravivé en voyant maman avec Camille, en train d’échanger leurs cadeaux, au pied du sapin.
Le sapin, je suis sûre que c’est maman qui l’as décoré, je reconnais son style.
Je vois les chaussettes, accrochée à la cheminée la mienne est toujours la, mais le père noël ne m’apportera plus de cadeaux.
Je reste contre la fenêtre, dissimulée, à les regarder rire, et chanter des chants de noël. Jean n’est pas là, il doit sûrement être à la cuisine et train de farcir la dinde.
On ne dirait pas comme cela, mais Jean est un très bon cuisinier, je sais que j’adorais sa cuisine, même plus que celle de maman…
J’entends papa m’appeler, en me disant que c’est l’heure de repartir, que je ne peut pas rester plus longtemps, car Dieu m’as accordé un seul jour dans l’année ou je puisse les revoir, et contemplé leur bonheur, auquel je ne participerai plus jamais.
Malgré mes années, je ressemblerai toujours à une adolescente de 16 ans, avec les cheveux blonds, ainsi que mes yeux bleu, que l’on répétais sans cesse qu’ils étaient magnifiques, et je porterai éternellement cette robe blanche et lumineuse.
Je marche dans la neige, pieds nus, et je quitte cette terre qui m’a vu naître, heureuse d’avoir pu revoir ma mère et ma petite sœur ainsi que Jean, heureux tous ensemble.
Je disparu dans un halo blanc en compagnie de mon père, qui m’accompagne et me surveille.
Un passant nous avait vu partir, et il resta paralyser sur place, a regarder l’endroit ou l’on avais disparu, ne sachant pas si cela étais la réalité ou pas.

Chapitre 1

En se jour de printemps, une fillette courait dans le jardin pour se réfugier dans sa cabane que son père lui avait construit il y environ un an. La cabane étais son lieu à elle, personne n’avait le droit d’y rentrer, car c’étais sa cachette secrète, la ou elle y mettais ses trésors.
Mais aujourd’hui elle trouva un petit intrus… elle l’attrapa avant que il s’enfuit et le pris dans ses bras.

-Maman ! Maman ! Viens, Viens vite voir s’il te plaît ! s’exclama la fillette, impatiente de montrer son petit étranger.

Carole se leva de sa chaise longue, ou elle était tranquillement en train de bronzer par cette belle journée ensoleillée du mois d’Avril.

- Tara, ma chérie, qui y a-t-il ? dit elle en s’avança vers sa fille.

- Regarde maman, j’ai trouvé un petit chaton trop mignon, on peut le garder ? dit oui s’il te plait !

Carole, tout en se baissant pour regarder se petit chat, répondit :

-Ma chérie, tu est sûre que il n’est a personne ? il n’as pas de collier ?

Carole vit que les yeux de sa fille allèrent s’imbiber de larme et decida de ne pas la décevoir.
Elle répliquat alors :

-Mais c’est vrai que il est mignon. Ecoute tu sais ce que l’on va faire ? On va le garder et voir si quelqu'un le réclame, sinon on le garde.

- Youpi !!! s’exclama Tara, heureuse d’avoir un petit compagnon de jeu.
- Merci maman, merci beaucoup, maintenant il faut que je lui trouve un petit nom…

-Oui ma chérie, allez rentre à la maison, il se fait tard, et donne lui un peu d’eau dans un bol, j’irai lui acheter à manger demain. En attendant il mangera un peu de viande avec nous.

Tara rentra en courant, son chaton dans les bras, contente et satisfaite. Elle passa par la porte fenêtre, et commença à faire visiter toute la maison au chaton.

Elle et Pierre, son maris avait décider d’appeler leur enfant Tara, car Carole aimait les étoiles, et elle avait lu dans un livre que Tara, signifiait étoile.

Carole regarda sa fille si heureuse, malgré le décès de son père quelques mois plus tôt.
Mais elle n’u pas le courage de l’avouer a Tara, sa fille croyait que son père étais partie en voyage d’affaire, mais elle devrait quand même savoir la vérité un jour ou l’autre…

Pierre et elle étais si heureux, pourquoi a-t-il fallut que il aille se fichu cancer ? La vie est si injuste parfois ! Carole fit heureuse que sa fille aille trouver ce petit chaton.
Et elle rentra elle aussi à son tour chez elle, la larme à l’œil, d’avoir pensé à Pierre.


Tara avait 6 ans, et, bien que elle n’aille aucun problème mentaux, elle n’arrivais jamais à s’intégrer au sein d’un groupe et se faire des amis à l’école.
Tara ne comprenais pas se que les autres de son âge pouvait trouver à vedettes de la chansons et pourquoi les filles désirait tan être actrice ou chanteuse.
Tara, elle, voulait être vétérinaire, car elle adorais les animaux, même les tous petits, comme les fourmis, et pouvait passer des heures dans le jardin, a les observer avec un loupe.

Chapitre 2

Dans la cuisine, Carole finissait de préparer le repas, elle avait décidé de faire simple, purée, petits pois et steak de bœuf, bien saignant pour Tara.

Carole se demanda toujours comment annoncer le décès de son, elle n’avait que 6 ans, comprendrais elle ? Pour sa Grand-mère, c’était plus facile, elle avait 3 ans, et elle lui avait dit que Mamie était monté au ciel. Tara n’avait pas posé plus de questions.

- A table ma chérie, c’est l’heure de manger !

Tara descendit les escalier en courant, inconsciente que si elle ratais un marche elle pouvait tombé et se faire mal. Elle s’assit a sa chaise c’elle à la droite de sa mère. C’était sa place depuis un moment, et personne ne pouvait l’obliger à changer de place.
A 6 ans c’était déjà une tête de mule. Comme son père l’était…

- Merci maman, oh ! j’ai trouvé le nom idéal pour ce petit chaton ! je vais l’appeler Sax ! dit elle d’un ton enjoué

- Sax ? Oui, pourquoi pas, c’est très joli ! tu as bien choisit, comment tu l’as trouvé ?

- Dans un livre, il y avait un chat qui était musicien et il jouait du saxophone, et vu que Sax ressemblait beaucoup à celui-ci, j’ai décidé de l’appeler Saxophone, mais c’étais trop long alors c’est devenu Sax. Répondit Tara.

- Ben ma puce, tu as beaucoup d’imagination toi. Aller, mange tes repas ensuite à la douche et au plume ! il est bientôt 9h, et demain c’est Vendredii tu dois quand même te reposer pour être en forme pour l’école

- Oui maman, je t’aime tu sais ! Mais l’école, elle je ne l’aime pas

- Moi aussi Tara, moi aussi. Dit elle en caressant la tête de sa fille, laissant ses doigts glisser dans les longs cheveux blonds comme les blé.

Après avoir douchée sa fille, c’être brosser les dents avec elle, comme à l’habitude, elle borda, et lui souhaita des jolis rêves.

Carole ferma la porte, et s’en vint à sa chambre.

Elle ouvrit sa porte, et regarda le vide, elle n’aimait plus se coucher dans se lit, si grand pour elle et si froid, ne plus sentir la chaleur de Pierre, et ses grands bras tendre lui manquait, et chaque fois c’étais dur de dormir dans se grand lit, seule.
Elle se souvint des tendres nuit passée avec lui, elle s’endormait toujours couchée sur son tors, et lui la prenait dans ses bras, et Carole se sentait en sûreté avec Lui. Les yeux noisette, posant son regard aimant sur elle, ses mains lui caressant le bras, tout ces petit détail lui manquait, et elle se senti triste a chaque soir, être seule et impuissante.

Elle se déshabilla et mis une nuisette rose, la première que Pierre lui avait offert, il y a de cela bien longtemps…
Elle n’avait même pas encore jeter ou donner à une œuvre caritative les affaires de son mari, car elle n’avait pas accepté le deuil, elle n’y arrivait pas.

Quand elle se coucha dans le lit, elle entendit un petit « Miaou ».

Elle regarda à coté, et Sax, étais monté sur le lit, et s’avança en ronronnant, vers Carole.

- Viens, viens petit minou, je suis d’accord, tu peut dormir avec moi, mais juste cette nuit ! je me sentirais peut être moins seule… tu est mignon tu sais, tu as un joli pelage roux et de joli yeux rond bien jaune !

Et elle se blottit contre Sax, en s’endormant, et lui en ronronnant.

Chapitre 3

Carole se réveilla, elle sentais une présence, une chaleur… elle regarda Sax, mais il dormait, elle tourna alors la tête du coté de la fenêtre, un courant d’air froid l’as fit frissonner, elle se leva et alla fermer la fenêtre et tira ses rideaux blancs en coton.

Quand elle voulut se remettre dans son lit, elle sursauta.
Pierre se tenait devant la porte. Il l’a regardait tel le premier jour où ils se rencontrèrent…

Carole, qui cru rêver, demanda :

-Pierre ? Est-ce bien toi ? La gorge nouée

-Oui ma chérie, c’est moi.

- Mais, que fais tu l’as ? tu… tu es mort !
- Mort, oui, mais je suis toujours la, dans ton cœur, et dans celui de tara aussi. Donc encore un peu vivant non ?

Carole se jeta dans les bras de son mari, enfin, plutôt de l’esprit de son mari et le serra fort contre elle, et elle pleura tout se que elle pouvait, ainsi que toutes les larmes qu’elle avaient retenue depuis 3 mois.

- Carole, ma douce, pleurs, pleurs cela ne te fera que du bien dit Pierre, je ne veut pas que tu reste seule a souffrir, je suis descendu, pour te demander de continuer ta vie, ta vie de femme !
- Mais…
- Non carole, pas de mais, continue ta vie, trouve toi un autre homme qui saura te rendre heureuse, tu le mérite et je ne veut plus te voir souffrir, répondit-il tout en lui caressant les cheveux et la joue….
Maintenant je dois y aller, mais sache que je veille sur toi et Tara, et souviens toi, continue ta vie de femme…

Et Pierre eut son aura s’illuminer intensément et il disparu, comme il étais apparu…

Carole, encore en pleurs, alla se recoucher, et s’endormit comme si rien ne s’étais passé

Tududut… Tududut… Tududut… Tududut …

Sax partie en courant du lit et de la chambre de Carole, affolé du bruit du réveil.

Carole se réveilla, et se demanda si l’épisode de cette nuit c’était réellement passé, ou si elle avait simplement rêvé. Jamais elle ne le saurait, mais elle se souvenait très bien de se que Pierre lui avait dit : Continue ta vie de femme…

Elle se décida donc a accepter sa vie de femme, et de dire la vérité a Tara, et enfin d’accepter le deuil de son mari, car elle avait enfin compris, que il étais en paix, et que maintenant c’étais à elle et sa fille de l’être.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prison-break.disuctforum.com
Plume Rose

avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 32
Localisation : Genève/suisse
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Tara l'enfant des étoiles   Ven 20 Oct - 18:10

Chapitre 4

Carole arriva dans la chambre de sa fille, ouvrit les stores, et vint la réveillé, tout en la câlinant.
- allez ma chérie, descend déjeuner. Vite, le car pour l’école va arriver d’ici 1heure.
-
Tara encore endormie, les cheveux ébouriffé, descendit le long de l’escalier, d’un pas lent et lourd.

Elle manga les céréales que sa mère lui avait préparé, et elle laissa le fond de lait a Sax, qui lui, se mit a le manger goulûment.

-Sax, dit tara en regardant le petit chat, crois tu que papa va bientôt rentrer, j’aimerai tellement te présenter à lui ! Il va t’adorer j’en suis sûre !

En guise de réponse elle reçut un léger miaulement, et supposa que cela voulait dire oui.

Carole, qui avait tout entendu, se dit que il fallait lui dire, que c’étais pas juste que Tara s’imagine que il est encore là alors que c’est faux…

- Tara… ma chérie… il faut que l’on parle toutes les deux, dit carole en s’adressant à sa fille, la voix chevrotante…Viens avec moi dans le salon s’il te plaît.

Elles s’assirent toute les deux sur le canapé beige, qui était au centre du salon, et Carole prit sa fille dans les bras.

-Tara, ce que je vais te dire n’est pas facile, en gardant cela j’ai voulu te protéger, mais je ne veut pas t’élever dans le mensonge, et je vais te dire ou est papa. Il…

- il va bientôt rentrer ? demanda Tara avec une voix pleine de joie
- Non ma chérie, papa… Carole prit une grande respiration et dit : papa ne reviendra plus jamais…
- Mais pourquoi ? j’ai fait quelque choses de mal ? il veut plus me voir ? demanda Tara un peu perdue.
- Non non ma chérie ce n’est pas cela, ton père t’adorait… t’adore toujours, c’est juste que tu vois… il y a des maladie… tu te souviens t quand tu est tombé malade, que t avais de la fièvre, tu as du garder le lit 3-4 jours

- oui maman je m’en souviens, mais je ne comprends pas, papa est malade ?

- Papa est malade oui, mais seulement les docteurs ont essayer de le soigner, mais il n’y sont pas arrivé, et papa, n’as pas su résister à la maladie… et… maintenant… il est monté au ciel, rejoindre Grand-maman…

- mais il va redescendre?

- … Tara, écoute moi bien… papa t’aime, mais il ne pourra plus jamais revenir, il est… comment te le faire comprendre sans te choquer…. Papa est… et les yeux de Carole firent rempli de Larmes qui coulèrent sur ces joues…

- Maman, tu pleurs ! c’est parce que papa reviendra plus ? demanda Tara de sa voie curieuse et innocente…

Après un long silence et une hésitation Carole dit enfin:

- Oui ma chérie, c’est ça, exactement… ton papa ne reviendra plus jamais, il ne peut pas quitter l’endroit ou il est, mais il te voit, malgré le fait que toi tu ne peux pas le voir.

Et tara pris sa mère dans ses bras et dit,
-moi aussi il va me manquer maman, moi aussi, et une larme coula sur la joue de Tara, elle avait compris.

Chapitre 5

Tara arriva à l’école en retard, a cause de la discussion du matin qu’elle a eu avec sa mère.

Elle frappa à la porte de sa classe.

- Entrer, dit une voix féminine mais cassée.

Tara entra, et regarda son enseignante, Madame Chaumont.

Madame Chaumont, Brigitte de son prénom, étais une vieille fille, elle ne c’étais jamais marié et n’avais jamais eu d’enfant non plus.
Ella avait les cheveux poivre et sel, coiffé en chignon séré.

-Bonjours Tara, tu es en retard !
- Oui madame, répondit Tara avec respect, mais j’ai un mot de ma maman.
-Pas de ça Tara. Tu connais le règlement, tout élève en retard doit s’expliquer auprès de Mr Pinto, le directeur de cet établissement !
Allez, file dans son bureau !

Tara, tête baissée arriva au secrétariat et demanda a voir le directeur pour cause de retard.
Depuis que elle avait commencer l’école elle n’étais jamais arrivé en retard, c’étais la seule fois, et elle en avait les larmes au yeux. Elle avait l’impression de s’être trahis elle-même, à ne jamais faire de bêtises, et son retard étais une bêtise pour elle, même si elle arrivera à s’en justifier.

-Mademoiselle Dumoulin ? Appela une voix grave et forte ?
Tara leva brusquement la tête un peu surprise, et regarda Mr Pinot, qui lui faisait signe d’entrer dans son bureau.

Le directeur ferma la pièce et dit a Tara de s’asseoir, celle-ci restait debout au milieux de la pièce en regardant partout !

La pièce était pleine de couleur vive, égayante, les murs tapissés de jaune clair, le bureau du directeur était vers la fenêtre, et il était en bois clair, un ordinateur, ainsi que un ordinateur portable était posé dessus, au milieu de divers papier. Accroché au murs il y avait quelques certificat et autres diplômes et dans les coin des casier, contentant sûrement le dossier des élèves.

Tara arriva devant la chaise et s’assit.

-Mademoiselle Tara Dumoulin, c’est votre première arrivée tardive, je ne vais pas vous mettre de blâme pour cette fois, mais expliquer moi quand même pourquoi êtes vous arrivée après l’heure ?

- Ben, j’ai un mot de ma maman, je vous le donne ?
- Volontiers, Merci

Et le directeur pris le mot que lui tendait Tara. Il le déplias et lu :

Madame Chaumont,

Je vous prie de bien vouloir excuser le retard de ma fille.

Mon mari est décédé il y a pas longtemps, et ce matin je l’ai avoué a Tara. J’ai peur que elle soit encore un peu perturbée par la nouvelle, je vous en prie ne soyez pas trop dure avec elle, c’est une gentille fille.
Si il y a quelqu'un à punir ici, c’est moi, de l’avoir caché à ma fille.
¨
Je vous remercie de vôtre compréhension, et prier de recevoir, Madame, mes plus cordiales salutations.

Carole Dumoulin.


Après avoir lu se mot, Monsieur Pinot, dit a Tara de vite retourner dans sa classe, attristé par cette nouvelle…
Lui-même avait perdu sa femme il y a quelques années de cela, d’une leucémie. Il comprenait que le deuil était difficile.

Il chercha le numéro de téléphone de la maison de Tara, pour pouvoir parler à Carole, et lui apporter son aide.

Driiing driiiing driiiing…
-Bonjour, vous êtes bien chez les Dumoulin, nous ne sommes pas là pour le moment, mais laissez nous vos coordonnées et nous vous rap…

Il raccrocha, personne n’était à la maison. Carole devait être sortie, car sur le dossier de Tara Carole n’avait pas de travail.

Chapitre 6

Carole était dans le square en face de chez eux.
Elle réfléchissait, tout en regardant les chiens jouer avec leur maîtres, ou alors les femmes promenant leurs bambins dans les poussettes…

Le vent, léger, caressait son visage. Quel calme, apaisant…
Elle se rappelait les petites Années de Tara, quand elle jouait dans le bac a sable et qu’elle mettais ses doigts dans la bouche, Pierre accourait pour lui essuyer les mains avec une lingette, et après il l’aidait a construire sa forteresse de sable…

Carole essuya ses larmes et replongea son regard au loin.

Elle se dit que il fallait vraiment que elle rencontre d’autres hommes… mais elle ne savait plus comment séduire, car elle avait rencontré Pierre quand elle avait 16 ans, et maintenant, elle en avait 36, bientôt 37.

Elle se releva du banc ou elle étais assise et marcha en direction de la sortie.
Arrivée a celle-ci elle s’arrêta et regarda a gauche et a droite… elle remarqua un magasin ou c’essais marqué : Cybercafé
Elle marcha en direction du magasin et rentra…

L’endroit était rempli d’ordinateur aligné sur 3 rangés…

-Bonjour, je peux vous aider ?

Carole sursauta et se retourna, elle n’avait pas vu le comptoir, tellement elle étais fascinée, elle n’avait jamais utilisé un ordinateur… comment allais elle comprendre…

-Euh… oui… je…
Carole baissa la tête et vis une liste de prix
Pour Internet :
-30 min 5euros
-1h 8euros
-heure suplementaire 3euros

- j’aimerai la formule à 5euros s’il vous plait Monsieur,
- Pas de problème ma petite Dame !

Elle donna 10 et le vendeur lui rendit 5euros ainsi que un ticket avec un code dessus

Il n’0y avait que 2 ou 3 personne… normal a cet heure il devait tous travailler ou être a l’école.

Elle s’installa devant cet écran.
Evidement elle n’étais pas à l’aise et appela le garçon du comptoir !
-Excusez moi, s’il vous plait…
-Oui ? Madame qu’y a-t-il ? demanda le jeune homme, ravis de rendre service…
-voilà, le problème c’est que. Je voilà.. Je n’ai jamais utilisé un ordinateur de ma vie… vous pourriez m’expliquer son fonctionnement ?
-Oui bien sur ma tite dame !
Et le jeune homme pris la chaise a coté, et s’installa a coté de Carole.
-Je m’appelle Mathieu ! Et il lui tendit la main
-Carole lui serra la main et dit : et moi Carole ! Merci beaucoup

Et Carole écouta attentivement tout se que Mathieu avait a lui apprendre sur cet machine d’une autre génération….

Au bout de 30 minutes, à la fin de sa session Carole étais contente, elle avait enfin compris Internet, ses forums et ses tchats.

Elle se décida à l’installé chez elle, mais en attendant elle restera dans ce cyber-Café ou Mathieu et elle avait bien discuté et sympathisé.
Elle dit au revoir au jeune homme et décida à allez au cimtière voir Pierre.

Quand elle arriva devant sa tombe, elle regarda la pierre tombale
Sur celle-ci étais gravé :

Pierre Dumoulin

1970-2005

A se père et époux aimant, nous ne t’oublierons jamais.

Elle regarda la tombe, et elle ne pleura plus. Elle avait décider d’accepter le deuil et de ne plus pleurer, car si elle pleurait c’étais de chagrin, mais pas parce que Pierre étas mort, mais parce que elle ne pourra plus jamais le voir vivant…

Mais après l’avoir « vu » ou cru le voir elle décida d’aller le voir et se dit que il l’entendrais sûrement, elle décida à lui parler.

.-Pierre, j’ai reflechit à se que tu m’as dit hier soir, et tu as raison, il faut que je vives ma vie, et j’ai parler a Tara, je lui est réellement dit se que tu avais eus…
Maintenant je te laisse, et j’éspère que tu est bien ou tu est.

Elle finit par faire le signe de croix, et rentrit che elle avant d’aller chercher Tara à l’école

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prison-break.disuctforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tara l'enfant des étoiles   Ven 20 Oct - 19:01

c'est pour quand la suite?
j'adore l'histoire de tara... on a vraiment envie de savoir ce qu'il va se passer aprés cet épisode!

Tu as du talent delicitations
Revenir en haut Aller en bas
Plume Rose

avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 32
Localisation : Genève/suisse
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Tara l'enfant des étoiles   Ven 20 Oct - 19:15

MaRgOt Love BoO a écrit:
c'est pour quand la suite?
j'adore l'histoire de tara... on a vraiment envie de savoir ce qu'il va se passer aprés cet épisode!

Tu as du talent delicitations

euh :roll: ben je ne sais pas... je manque d'inspiration en se moment mais merci :D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prison-break.disuctforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tara l'enfant des étoiles   Sam 21 Oct - 15:34

Weeeeee~ Razz

Eh bien moi... J'attends la suite! J'adore! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tara l'enfant des étoiles   Mer 29 Nov - 22:42

vui la suite...allez allez courage la miss
c'est magnifique ce que tu écris
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tara l'enfant des étoiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tara l'enfant des étoiles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosinki / Van Hamme - L'Enfant des étoiles - Thorgal T7
» étoiles
» Piñata / pignata anniversaire enfant
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» UN poeme pour un enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'étreinte de Plume Rose :: Littérature & Ecriture :: Nos Ecrit :: Coin Plume Rose-
Sauter vers: